Meurtre de Priscillia : Un suspect interpellé dans l'enquête sur la mort d'une jeune fille de 18 ans

ENQUETE Le corps de la jeune fille a été retrouvé le 7 juillet, après un bal

N.B.

— 

Illustration de gendarmerie.
Illustration de gendarmerie. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Un homme de 18 ans a été interpellé et placé en garde à vue ce mercredi, dans le cadre des investigations sur le meurtre de Priscillia, dans les Pyrénées-Orientales. Au cours de l’après-midi, son audition a été prolongée, et se poursuivait toujours, indique dans un communiqué Jean-Jacques Fagni, le procureur de la République de Perpignan.

Le corps de cette jeune fille avait été découvert le 7 juillet, dans le cimetière d’Estagel, une petite commune du département, au lendemain d’une soirée qu’elle avait passée au bal des pompiers. Sa disparition avait été signalée dans la nuit. Priscillia, qui venait d’avoir 18 ans, et souffrait d’un déficit intellectuel et d’un handicap moteur léger, avait été découverte, à moitié dénudée, et frappée de cinq coups de couteau.

Un appel à témoins le 7 août

Selon le procureur, « les comparaisons réalisées entre l’ADN masculin trouvé sur les lieux du crime et les ADN prélevés (…) ont permis d’identifier [le] suspect ». Ce jeune homme, sans emploi et sans antécédent judiciaire, est domicilié dans la commune. Il devrait être déféré jeudi, indique le parquet, afin de se voir notifier sa mise en examen.

Le 7 août, les gendarmes avaient lancé un appel à témoins pour tenter de trouver des personnes susceptibles de détenir des éléments permettant de faire progresser l’enquête. Une information judiciaire avait été ouverte pour « homicide volontaire avec arme commise sur une personne vulnérable » et « agression sexuelle commise à l’aide ou sous la menace d’une arme sur personne vulnérable ».