Saint-Etienne : 450 plants de cannabis découverts chez des sexagénaires, trahis par l’odeur de leurs plantations

STUPEFIANTS L’odeur des plantations découvertes à Saint-Etienne chez ces deux locataires dérangeait le voisinage

E.F.
— 
Illustration de plants de cannabis.
Illustration de plants de cannabis. — Sojka Libor/AP/SIPA

Des seniors à la main verte dont la petite entreprise odorante n’a pas manqué d’attirer l’attention du voisinage. Deux hommes d’une soixantaine d’années ont été interpellés la semaine dernière à Saint-Etienne (Loire) et placés en détention provisoire pour « production de produits stupéfiants ».

Selon Le Progrès, lorsque la brigade des stupéfiants a débarqué chez ces sexagénaires, connus pour avoir trempé dans le milieu du grand banditisme et de la drogue, ils ont découvert 450 plants  de cannabis en train de pousser sur les deux étages de leur maison et de l’argent liquide.

Lampes, climatiseurs, humidificateurs

En perquisitionnant chez les deux hommes, trahis par l’odeur de leurs plantations, les enquêteurs ont retrouvé tout le matériel nécessaire pour une production florissante : des lampes, des climatiseurs ou encore des humidificateurs.

Les deux suspects, qui se livraient à cette culture illégale depuis dix-huit mois environ, ont été mis en examen. Les investigations se poursuivent pour préciser l’ampleur des récoltes et identifier d’autres personnes potentiellement impliquées dans cette affaire, ajoute le quotidien régional.