Nord : Sa plantation de cannabis découverte par les gendarmes à cause de cambrioleurs

DROGUE Les gendarmes du Nord qui intervenaient pour un vol avec effraction dans une maison ont trouvé de la drogue à la cave

Mikaël Libert

— 

Les gendarmes sont tombés par hasard sur cette petite culture de cannabis.
Les gendarmes sont tombés par hasard sur cette petite culture de cannabis. — Gendarmerie nationale

Comment passer de victime à suspect en deux secondes. Un habitant de Féchain, près de Cambrai, dans le Nord, sera jugé en février prochain pour avoir cultivé du cannabis. C’est par hasard que les gendarmes sont tombés sur la drogue à la cave de sa maison.

Vers 23h, le 15 septembre dernier, un riverain a contacté la gendarmerie après avoir constaté que la porte d’une habitation de sa rue était restée ouverte. Suspectant un cambriolage, une patrouille s’est rendue sur place dans la foulée.

Les voleurs n’ont pas emporté ses plants de cannabis

Les militaires ont vu leurs doutes se confirmer quand ils ont constaté que l’occupant de la maison était absent et qu’un sac à main se trouvait près de l’entrée, prêt à être emporté. Pour vérifier que les cambrioleurs ne se trouvaient pas encore dans l’habitation, les gendarmes ont entrepris de visiter toutes les pièces.

C’est en arrivant dans la cave de la maison que les militaires ont découvert le pot aux roses, ou plutôt les pots de cannabis. En tout, ce sont neuf plants ainsi que du matériel servant à la culture que les gendarmes ont trouvé.

A son retour, deux jours plus tard, le propriétaire des lieux a eu la mauvaise surprise de constater qu’il avait été cambriolé et s’est retrouvé placé en garde à vue. Il a été remis en liberté avec une convocation en justice pour le 7 février 2020.