Nîmes : Deux arrestations après le double homicide perpétré en juin

ENQUETE Après trois mois d’une enquête expresse, la justice est persuadée d’avoir mis la main sur deux hommes impliqués dans un double homicide perpétré en juin, à Marguerittes, près de Nîmes

Jerome Diesnis

— 

Un véhicule de gendarmerie (illustration).
Un véhicule de gendarmerie (illustration). — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Deux hommes ont été mis en examen et écroués dans le double homicide de Marguerittes, près de Nîmes, dans le Gard. Les faits s’étaient produits dans la nuit du 15 au 16 juin. Deux hommes avaient été retrouvés exécutés sur un chemin, ayant reçu une balle dans la tête.

Le caractère prémédité de ces exécutions ne faisait guère de doute aux yeux des enquêteurs. Un troisième homme a été placé sous le statut de témoin assisté. Deux autres hommes interpellés ont été relâchés.

Les mobiles restent à déterminer avec certitude

La justice enquête sur les raisons de ce double meurtre. Les hypothèses mènent à un trafic de drogues entre la France, l’Espagne et le Maroc, mais également à un mariage blanc arrangé. Si les enquêteurs affichent des certitudes sur le mode opératoire ayant entraîné la mort des deux hommes, les mobiles restent encore à déterminer avec certitude : « Il pourrait superposer plusieurs motifs », explique le procureur de Nîmes, Eric Maurel.