Illustration en prison
Illustration en prison — Anne-Christine Poujoulat AFP

VIOLENCES CONJUGALES

Isère : Un détenu suspecté d'avoir cassé le nez de sa compagne venue le voir en prison

La victime, dont le nez aurait été fracturé, était venue voir son compagnon en prison 

Des violences conjugales suspectées au sein même de la prison. Mardi matin, un détenu de la prison de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) aurait violemment frappé sa compagne venue le voir en prison, rapporte Le Dauphiné.

A l’heure où les prisonniers recevaient leurs visites, l’une des surveillantes de la maison d’arrêt a été alertée par des cris provenant de l’un des boxes du parloir. Elle a alors retrouvé la compagne du détenu au sol, le visage ensanglanté.

Connu pour des violences conjugales

Pendant que les renforts arrivaient, le prisonnier, soupçonné d’avoir frappé la victime à coups de pied dans le visage, serait brusquement sorti du parloir tout en insultant et en menaçant de mort sa compagne, dont le nez a été fracturé lors des violences.

Loin d’être calmé, l’homme, déjà connu pour des faits de violences conjugales, aurait par la suite tenté de mettre le feu à deux reprises au sein de sa cellule au cours de cette même journée, selon le quotidien régional. Il devrait être prochainement entendu par les gendarmes de la brigade de recherches de la Verpillière, chargés de l’enquête.