Les «gilets jaunes» vont-ils troubler les journées européennes du patrimoine ?

SECURITE Les autorités craignent que des « gilets jaunes » se glissent parmi le public pour rentrer dans les lieux sensibles qui seront ouverts ce samedi

T.C.

— 

Cette année, il faudra s'inscrire sur internet pour avoir la chance de visiter l'Elysée
Cette année, il faudra s'inscrire sur internet pour avoir la chance de visiter l'Elysée — Anne-Christine POUJOULAT / POOL / AFP

« Ça pourrait être une journée un peu compliquée », confie une source policière. Ce samedi, deux manifestations se dérouleront à Paris : l’une contre la réforme des retraites organisée par Force Ouvrière, l’autre pour le climat. Mais ces deux événements ne sont pas les seuls que devra gérer la préfecture de police. Le même jour, alors qu’ont lieu les journées européennes du patrimoine, des « gilets jaunes » pourraient converger vers la capitale à l’occasion de l’acte 45 de leur mobilisation.

Les forces de sécurité redoutent notamment que des «gilets jaunes » veuillent profiter des journées du patrimoine pour pénétrer au cœur des lieux de pouvoir, habituellement fermés au public. Plusieurs d’entre eux garderont leurs portes closes par précaution, comme le ministère de l' Éducation nationale, rue de Grenelle (7e), le ministère de l’Agriculture, rue de Varenne (7e), ou la préfecture de police sur l’île de la cité (1er), indique France Info.

« S’assurer qu’il n’y ait pas de troubles »

D’autres bâtiments pourront être visités, à condition de s’être inscrit au préalable. Une première. C’est le cas des ministères de l'Intérieur, de la Défense et de la Culture, du palais de l' Elysée, ou de l’Assemblée nationale. Interrogé à ce sujet sur FranceInfo mercredi matin, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur Laurent Nuñez, s’est montré rassurant. « Comme chaque année », un dispositif de sécurisation avec des « rondes et patrouilles » et « des gardes statiques pour les monuments les plus importants » sera mis en place pour « s’assurer qu’il n’y ait pas de troubles », a-t-il fait savoir.