Finistère : Cinq personnes interpellées après l’incendie de radars automatiques

DÉGRADATIONS Deux appareils avaient été vandalisés dans la nuit du 22 au 23 décembre à Plouigneau

J.G.

— 

Un radar hors service après avoir été incendié. Ici en janvier 2018 sur le bord de la rocade de Rennes.
Un radar hors service après avoir été incendié. Ici en janvier 2018 sur le bord de la rocade de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Cinq personnes ont été interpellées et placés en garde à vue mardi pour l’incendie de deux radars, rapporte Le Télégramme. Les faits s’étaient déroulés dans la nuit du 22 au 23 décembre, juste après l’acte 6 des « gilets jaunes », sur la commune de Plouigneau près de Morlaix ( Finistère). Les deux radars automatiques situés sur la RN 12 avaient été victimes d’un incendie volontaire et d’une tentative d’incendie avec un préjudice estimé à 50.000 euros.

Menée par la gendarmerie de Plourin-lès-Morlaix, l’enquête a abouti grâce à des objets laissés sur place, notamment des tickets de caisse, ainsi que divers témoignages. Deux hommes ont dans un premier temps été interpellés juste avant l’été. Devant les enquêteurs, ils ont reconnu avoir tenté, en vain, d’incendier un radar avant de prévenir quelques collègues. Cela a permis d’identifier trois autres individus qui ont reconnu l’incendie du deuxième radar. Ils seront tous prochainement convoqués devant la justice.