Les gendarmes de Lyon enquêtent sur un vaste trafic de cannabis. Illustration.
Les gendarmes de Lyon enquêtent sur un vaste trafic de cannabis. Illustration. — E. Frisullo / 20 Minutes

STUPEFIANTS

Lyon : Deux millions d’euros en liquide découverts par les gendarmes lors d’une enquête sur un vaste trafic

Les gendarmes de Lyon, épaulés par la section de recherches de Montpellier, ont mis la main sur de multiples liasses de billets entassées dans le coffre de la voiture de deux suspects, interpellés à la frontière franco-espagnole

Le pactole découvert par les forces de l’ordre illustre l’importance du réseau. Vendredi dernier, alors qu’ils enquêtaient sur un vaste trafic de drogue alimentant la région lyonnaise, les gendarmes de Lyon, épaulés par la section de recherches de Montpellier, ont découvert deux millions d’euros, indique à 20 Minutes une source proche de l’enquête confirmant une information du Progrès.

Les liasses de billets étaient empaquetées dans des sacs entassés dans le coffre d’une voiture arrêtée vers 22 heures, à la gare de péage du Boulou dans les Pyrénées orientales, tout près de la frontière franco-espagnole.

Deux personnes interpellées

A bord du véhicule, un couple a été interpellé et placé en garde à vue, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour blanchiment de stupéfiants, selon le quotidien régional. Ces deux personnes, originaires du sud de la France, ont été mises en examen mardi par un juge de la juridiction spécialisée de Lyon (Jirs). Elles ont été placées en détention provisoire, a précisé ce mercredi matin à 20 Minutes le parquet de Lyon, sans donner pour l’heure davantage de précision sur les suspects.

L’enquête sur ce vaste trafic de cannabis, alimentant l’agglomération lyonnaise, a débuté au printemps. Au cours de leurs investigations, les gendarmes lyonnais auraient repéré plusieurs lieux de deal et flux d’argent à destination du Sud.

Dans le cadre des perquisitions réalisées vendredi dernier après l’interpellation de deux suspects, 200.000 euros supplémentaires auraient été saisis. Selon Le Parisien, les investigations continuent pour identifier d’autres membres de ce vaste réseau qui sévirait dans plusieurs régions.