Quimper : Deux interpellations après la nuit de violences

ENQUETE Des pompiers et des policiers avaient été pris à partie mardi soir dans le quartier de Kermoysan, à Quimper

J.G. avec AFP

— 

Illustration d'une voiture de police de nuit, avec son gyrophare ici à Rennes.
Illustration d'une voiture de police de nuit, avec son gyrophare ici à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

L’enquête n’aura pas traîné. Deux individus ont été interpellés jeudi matin après les incidents qui ont secoué le quartier de Kermoysan à Quimper (Finistère) mardi. En début de soirée, plusieurs dizaines de personnes avaient agressé des pompiers en train d’éteindre des feux de véhicules et de poubelles volontairement déclenchés. La police et la gendarmerie, intervenues en renfort, avaient également été prises à parties, sans toutefois qu’il y ait de blessés à déplorer.

Les incendies de poubelles et de voitures auraient été déclenchés à la suite de l’intervention de la police lors d’un « rodéo », selon Ludovic Jolivet, le maire de Quimper. Des caméras de vidéosurveillance sont en cours d’installation dans ce quartier de Quimper considéré comme sensible.