Nantes : La femme repêchée dans la Loire avec un « lacet » autour du cou s'est suicidée

FAITS DIVERS L'identification de la victime est en cours, indique la gendarmerie

F.B.

— 

Les recherches en Loire se poursuivent.
Les recherches en Loire se poursuivent. — Sebastien SALOM-GOMIS / AFP

EDIT: Le parquet de Nantes a indiqué, vendredi, qu'il s'agissait d'un suicide. La victime faisait l'objet d'un suivi psychiatrique, indique Presse Océan.

Un pêcheur a découvert un corps flottant dans la Loire mercredi, vers 18h20, à hauteur de Couëron, à l’ouest de Nantes. L’homme a aussitôt prévenu les pompiers qui, assistés de la gendarmerie, ont remonté le cadavre d’une femme au niveau de l’embarcadère du bac. Un médecin légiste était présent.

Celui-ci a pu constater que la victime présentait un lien, « apparemment un lacet », autour du cou, indique la gendarmerie de Loire-Atlantique, laquelle précise que les « circonstances du décès ne peuvent pas être déterminées à ce stade ».

Autopsie déterminante vendredi

L’identification de la femme est en cours, ajoute la gendarmerie. Une autopsie sera pratiquée vendredi. Elle doit permettre de déterminer, notamment, si ce « lacet » a pu provoquer le décès de la victime.

L’enquête a été confiée à la brigade de recherches (BR) de Nantes.

On ignore si cette macabre découverte à Couëron peut expliquer le signalement d’une personne ayant sauté dans la Loire mardi soir, vers 22h, au niveau du pont Audibert à Nantes. Aucun corps n’a été retrouvé malgré des recherches nautiques pilotées par la police mercredi.