Bouches-du-Rhône : Une femme allaitant son bébé aurait été priée de quitter une réunion Pôle emploi

ALLAITEMENT Une jeune allocataire partage son témoignage sur Facebook, le directeur d’agence lui donne un nouveau rendez-vous

C.D.

— 

Une agence Pôle emploi (photo d'illustration)
Une agence Pôle emploi (photo d'illustration) — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Une habitante d’Istres, dans les Bouches-du-Rhône, s’est rendue fin août à une réunion publique de Pôle emploi avec son fils de 5 mois, n’ayant pas de solution de garde. Selon le témoignage qu’elle publie sur Facebook, et repéré par France 3 Provence Alpes C'ôte d'Azur, la conseillère émet des réserves mais la laisse finalement prendre place. « Trente minutes plus tard, il fait chaud, mon fils transpire, il s’énerve un peu, je le mets donc au sein pour pouvoir écouter la réunion, mon fils se calme », continue la jeune femme. C’est alors que la conseillère lui aurait demandé de quitter la réunion, en lui disant qu’on lui donnerait un nouveau rendez-vous.

« Ce n’était pas confortable pour elle, ni pour le bébé. »

« Tellement honteuse, je n’ai pas osé réagir ! Mais a-t-elle le droit de faire ça, pour quelle raison, si j’avais sorti un biberon comment cela se serait-il passé ? », s’interroge la maman avec moult points d’interrogation et de nombreux commentaires sur Facebook partagés entre indignation («Moi j’aurais attendu qu’elle appelle la police. Je n’aurais pas bougé ! C’est juste une réunion ! ») et critique («L’empathie ça va dans tous les sens. Et je pense que les autres demandeurs d’emploi présents lors de la réunion avaient probablement envie de ne pas être dérangés durant leur recherche d’emploi. »)

Interrogée par nos confrères, la direction territoriale de Pôle emploi affirme que « le sujet, c’est plus les pleurs de l’enfant, qui semblait très agité, que l’allaitement en soi ». Et d’ajouter : « Ce n’était pas confortable pour elle, ni pour le bébé. »