VIDEO. Attaque à Villeurbanne : Ce que l’on sait

DRAME Une personne est morte et huit autres ont été blessées

Jean Bouclier avec Caroline Politi

— 

Des policiers près des lieux de l'attaque.
Des policiers près des lieux de l'attaque. — AFP
  • Une attaque à l’arme blanche a eu lieu ce samedi à Villeurbanne, près de Lyon.
  • Neuf personnes ont été visées, dont une est morte et trois autres se trouvent en urgence absolue.
  • Le suspect, interpellé, est un Afghan demandeur d’asile.

Un homme armé a semé la terreur samedi après-midi près de Lyon, tuant au moins une personne à l’arme blanche. 20 Minutes vous résume la situation.

Que s’est-il passé ?

La police a indiqué à 20 Minutes que l’attaque s’est produite vers 16h30 dans la gare routière Laurent-Bonnevay, à Villeurbanne, où se trouve également une station de métro.

Toujours selon nos informations, un individu aurait alors frappé au hasard les personnes autour de lui. D’après les autorités, il était armé d’un couteau et d’une broche de rôtissoire. « Il y avait un monsieur qui s’est mis à mettre des coups de couteau dans tous les sens », a témoigné auprès de l’AFP une jeune fille présente sur les lieux. Selon les pompiers, des personnes ont fui, se sont réfugiées où elles ont pu, dans des bus notamment.

Quel est le bilan de l’attaque ?

Un homme âgé de 19 ans a été tué. Huit personnes ont aussi été blessées, dont trois se trouvaient dans la soirée en urgence absolue, les cinq autres étant considérées en urgence relative. Par ailleurs, une vingtaine de personnes choquées ont aussi été prises en charge par les pompiers.

Où est le suspect ?

L’auteur présumé de cette agression, dont les motivations sont encore inconnues, a été arrêté et placé en garde à vue pour « assassinat et tentative d’assassinats », a indiqué le parquet de Lyon. Contrairement aux informations qui ont circulé au départ, l’homme a agi seul et a été appréhendé peu après son acte.

Que sait-on sur lui ?

La police a indiqué à 20 Minutes qu’il s’agit d’un Afghan demandeur d’asile, qui a au départ menti sur son identité, lors de son interpellation. L’individu serait âgé de 33 ans.

La piste terroriste est-elle envisagée ?

Pas pour l’heure, puisque le Parquet national antiterroriste (Pnat) n’a pas été saisi, et c’est la police judiciaire de Lyon qui est en charge de l’enquête.