Il se rend en voiture à une convocation pour conduite sans permis

FAITS DIVERS L’ex automobiliste n’est pas près de reprendre le volant

Mikaël Libert

— 

Illustration gendarmerie.
Illustration gendarmerie. — E. Frisullo / 20 Minutes

De l’art de la provocation. Samedi dernier, les gendarmes d’Hersin-Coupigny, dans le Pas-de-Calais, ont interpellé un homme pour conduite sans permis. Banal ? Pas vraiment, en fait. Le mis en cause se rendait justement à la brigade pour les faits similaires.

Un automobiliste a été contrôlé il y a quelques jours par les gendarmes. Malgré une alcoolémie prononcée et une suspension de permis de conduire, l’homme était au volant de sa voiture. Pour ces faits, il a reçu une convocation de la part des militaires en date de samedi dernier. Le jour « J », le mis en cause s’est rendu chez les gendarmes… en voiture. Néanmoins, conscient d’être dans la plus totale illégalité, il a décidé de garer son véhicule à une centaine de mètres, hors de vue de la brigade.

Repéré alors qu’il était en train de garer sa voiture

Manque de chance, alors qu’il était en train de stationner, son « comportement suspect » a été repéré par une patrouille. Les gendarmes ont ainsi pu observer que l’homme se rendait dans leurs locaux. Ils n’ont donc pas eu de mal à l’identifier et à savoir le motif de sa visite. Pour autant, les militaires ont attendu la fin de son audition pour voir ce qu’il allait faire.

C’est au moment où l’automobiliste a redémarré sa voiture que les gendarmes lui sont de nouveau tombés dessus. L’homme est retourné dans les locaux de la brigade, sous le régime de la garde à vue cette fois. Et pour éviter qu’il ne reprenne le volant, son véhicule a fait l’objet d’une immobilisation judiciaire dans l’attente de son jugement.