Lot : Un spéléologue de 59 ans meurt lors d’une plongée

GOUFFRE La source de Marchepied est très connue des spécialistes

20 Minutes avec AFP

— 

Il faut faire le 18 ou le 112 pour avoir les pompières et pompiers au téléphone.  (illustration)
Il faut faire le 18 ou le 112 pour avoir les pompières et pompiers au téléphone. (illustration) — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Un spéléologue de 59 ans qui effectuait une plongée dans la source de Marchepied près de Figeac ( Lot) a été retrouvé vendredi inanimé à sept mètres de fond mais son corps n’a pas encore pu être dégagé, a-t-on appris de sources concordantes. L’endroit, situé à la sortie de la commune de Marcilhac-sur-Célé, est très prisé des amateurs de plongée souterraine et d’autres accidents mortels de spéléologie ont déjà eu lieu dans le passé dans la zone.

« Il y a de fortes présomptions » que l’homme, originaire de la région parisienne, soit décédé, a indiqué la sous-préfète de Figeac, Laurence Tur, précisant que le spéléologue ne pouvait pas être officiellement déclaré mort tant que le corps n’avait pas été remonté. L’alerte a été donnée vers 12h30 par un autre spéléologue, a-t-elle précisé en fin d’après-midi.

Le corps se trouve à sept mètres de fond

Sur place, quatre pompiers-plongeurs sont mobilisés « mais l’accès est très compliqué », ont affirmé pompiers et pompières, précisant que le corps se trouve à sept mètres de fond. Ils attendent l’arrivée en renfort de quatre plongeurs du Spéléo-Secours Français « car nous n’avons pas les compétences techniques pour intervenir à l’endroit où la personne se trouve », ont-ils ajouté.

Une enquête sera ouverte pour déterminer les circonstances de cet accident, a souligné la sous-préfète. En octobre 2018, un plongeur spéléologue avait trouvé la mort dans la résurgence du Ressel, également située sur la commune de Marcilhac-sur-Célé. Deux ans auparavant, un spéléologue de 43 ans qui effectuait une plongée dans une cavité souterraine de la commune de Cadrieu (Lot) avait aussi été retrouvé mort.