Aude: L'incendie «fixé» après avoir dévoré 900 hectares

FEU L’un des plus gros incendies de l’été est désormais sous contrôle

G. N. avec AFP

— 

Un Canadair lutte jeudi 15 août contre l'incendie qui a dévasté 900 hectares dans l'Aude.
Un Canadair lutte jeudi 15 août contre l'incendie qui a dévasté 900 hectares dans l'Aude. — RAYMOND ROIG / AFP

L’incendie qui a parcouru depuis mercredi quelque 900 hectares de pinèdes et broussailles dans l'Aude, l’un des plus gros de l’été, était « fixé » en début de soirée jeudi, ont indiqué les pompiers. « Le feu a été fixé, nous espérons pouvoir le maîtriser totalement dans le courant de la nuit », a indiqué à l’AFP le colonel Eric Felten, du groupement opérationnel du Service départemental d’incendie et de secours de l’Aude (SDIS).

« Il reste des reprises à gérer, mais pas trop grosses », a-t-il ajouté, précisant que les forces mobilisées avaient été ramenées à 200, contre plus de 500 au plus fort des flammes, pour veiller pendant la nuit. La baisse des vents attendue ce vendredi devrait aider à venir totalement à bout du feu, a-t-il souligné. Dans leur lutte contre l’incendie, les pompiers ont bénéficié d’une météo finalement plus clémente que prévu, avec une petite averse et des vents moins violents qu’annoncé.

L’aviation en renfort

Le préfet de l’Aude, qui a suivi l’évolution de la situation durant la journée au PC installé à Monze a aussi salué une « participation judicieuse et massive » des moyens aériens, un Dash bombardier d’eau et quatre Canadair, qui avaient repris leurs opérations dès la levée du jour. Au sol, la lutte a été compliquée par la nature de la zone sinistrée, un relief peu accessible, couvert de pinèdes et de végétation basse, dans une zone classée à risque « sévère » en raison de la sécheresse, après deux épisodes de canicule.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie pour déterminer l’origine de l’incendie, qui a pris mercredi vers 16h sur la commune de Montirat, à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Carcassonne. Le bilan exact des dégâts reste à établir, mais sera probablement revu à la baisse, a indiqué le colonel Felten. « Au milieu du feu il y a des vignes et oliveraies qui n’ont pas brûlé, cela nous a aidés en faisant office de coupe-feu », a-t-il précisé.