Chamonix: Une «vitesse inappropriée» à l’origine du déraillement du train du Montenvers

TRANSPORTS La thèse de l’erreur humaine a été confirmée par la Compagnie du Mont-Blanc. Le site est toujours fermé ce mercredi

C.R.

— 

Le petit train à crémaillère du Montenvers restera fermé ce mercredi
Le petit train à crémaillère du Montenvers restera fermé ce mercredi — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Le petit train à crémaillère du Montenvers restera fermé un jour de plus. Ce dimanche, le véhicule qui donne accès à la Mer de Glace dans le massif du Mont-Blanc a déraillé sans faire de blessé, mais en causant de grosses frayeurs aux passagers. D’après France 3, la thèse de l’incident technique est définitivement écartée puisque c’est une erreur humaine qui est à l’origine du déraillement.

Dans un communiqué de presse, la Compagnie du Mont-Blanc, exploitant du train du Montenvers, précise « qu’aucune défaillance technique n’a été relevée, ce qui permet officiellement de confirmer que l’origine de l’accident est due à une erreur humaine ». La société ajoute que le « conducteur de la motrice s’est présenté au niveau de l’aiguillage avec une vitesse inappropriée, ce qui a généré ce déraillement ».

L’homme qui était aux manettes du train était « expérimenté », et n’avait pas son téléphone portable sur lui. La Compagnie du Mont-Blanc a également indiqué que « les tests d’alcoolémie [pratiqués sur le conducteur] étaient négatifs ». La voie n’a subi que des dégâts mineurs et les travaux nécessaires ont été effectués. L’exploitation de la ligne reprendra dès « le feu vert du service de contrôle de l’Etat, le STRMTG » note France Bleu.