Seine-Maritime: Un Carrefour critiqué pour avoir jeté des aliments, la direction s’explique

POLEMIQUE Selon le responsable du magasin, les aliments ont été jetés après une rupture de la chaîne du froid lors de la canicule

20 Minutes avec agence

— 

Une enseigne Carrefour en avril 2011.
Une enseigne Carrefour en avril 2011. — SOLAL/SIPA

Le supermarché Carrefour de Gruchet-le-Valasse (Seine-Maritime) est au cœur d’une polémique depuis que des photos d’aliments jetés à la poubelle ont été publiées sur les réseaux sociaux ce samedi. Les images ont été partagées des milliers de fois, rapporte 76actu.

« C’est inadmissible de voir ça, alors que des gens meurent de faim », souligne la publication originale, qui assure que le supermarché a jeté les denrées « pour toucher les primes des assurances ». « Dans cette benne, il y avait de quoi nourrir toute la ville du Havre ! »

Des produits « impropres à la consommation »

Face à l’ampleur des critiques, le responsable du Carrefour en question a décidé de répondre. « Avec la canicule, nous avons eu des incidents techniques qui ont coupé la chaîne du froid », a expliqué Benoît Balmoissière. « Ces produits étaient impropres à la consommation et il aurait été dangereux de les donner. »

Il a rappelé que son enseigne, comme tous les supermarchés, était légalement obligée de travailler avec des associations afin de distribuer les invendus. Mais l’auteur des photos assure que le magasin aurait pu faire autrement. Même avec rupture de la chaîne du froid, « on peut encore manger les aliments dans les heures qui suivent », écrit-il. « Il suffit de prendre leur température. »