Illustration d'un coq dans une ferme
Illustration d'un coq dans une ferme — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

ENQUÊTE

Aube: Quatre mineurs interpellés dans l'affaire des animaux battus à mort dans une ferme pédagogique

Des traces ADN ont notamment été retrouvées sur des canettes de bières découvertes à proximité de la ferme

La scène avait profondément heurté : lundi matin, un employé de la ferme pédagogique de Mery-sur-Seine, dans l’Aube, a découvert que de nombreux animaux de la basse-cour avaient été violentés, certains battus à mort. Quatre adolescents, âgés de 16 à 17 ans, ont été interpellés mardi et mercredi dans les communes alentour et doivent être présentés dans la journée au juge pour enfants, a appris 20 Minutes auprès de la gendarmerie. Parmi eux, certains sont connus des services de police pour des faits mineurs.

Lundi matin, treize volailles et un lapin ont été retrouvés mort dans l’enceinte de la ferme. Un cochon, une oie et un coq présentaient également des lésions tandis qu’un mouton, plus gravement blessé, a dû être euthanasié. Sur place, les gendarmes de Romilly-sur-Seine découvrent des bâtons mais également des canettes de bière. C’est justement ces dernières qui ont permis de remonter la piste des suspects. Envoyées à la cellule d’identification criminelle et numérique de Troyes pour une recherche d’empreintes, certaines correspondaient à des adolescents des environs. Une enquête de voisinage a également été diligentée.

Les mineurs suspectés vont être présentés à un juge pour enfant dans la journée pour des faits de sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux, vol en réunion et dégradation d’un bien appartenant à autrui.