Prison de Nice: Deux cartouches de fusil de chasse découvertes, un syndicat de gardiens appelle à une fouille générale

ENQUETE Les deux cartouches ayant été découvertes au parloir, les gardiens veulent s'assurer que le fusil n'est pas déjà entré dans les murs de la maison d'arrêt

L.Gam.

— 

(Photo d'illustration) Le syndicat Force ouvrière appelle à une fouille générale de la prison de Nice, après la découverte de cartouches de fusil de chasse, le 31 juillet 2019.
(Photo d'illustration) Le syndicat Force ouvrière appelle à une fouille générale de la prison de Nice, après la découverte de cartouches de fusil de chasse, le 31 juillet 2019. — DENIS CHARLET / AFP

Après des lames de scie, des cartouches de fusil. Il y a une semaine, c’était à la prison de Grasse. Ce mercredi, c’est à la prison de Nice que la découverte a été effectuée. Au parloir plus exactement. Selon France bleu Azur qui relaie l’information, ces cartouches d’arme de chasse de 14 mm ont été trouvées dans un sac de linge, amené au parloir par les proches d’un détenu.

Le syndicat Force ouvrière, qui a alerté l’administration, s’inquiète de la destination de ses deux cartouches et se demande si le détenu à qui elles étaient destinées, n’est pas une « mule ». Pour s’assurer que l’arme n’est pas déjà entrée dans la prison, FO appelle à une fouille générale des cellules et des détenus.

Il y a quelques jours, c’est dans la prison de Grasse que des gardiens avaient découvert sept lames de scie à métaux dans un colis, vraisemblablement lancé de l’extérieur. Pour le syndicat Force Ouvrière, qui précise que deux autres colis avaient été lancés de la même façon mais n’avaient pas été retrouvés, un projet d’évasion aurait pu être la raison de ces « envois ».