Strasbourg: Enquête sur un possible trafic de vélos volés sur Le Bon Coin

FAITS DIVERS Plus de 200 vélos en morceaux ont été retrouvé dans la cave de l'un des deux suspects, la police lance un appel à victimes

Nils Wilcke

— 

Les enquêteurs du pôle judiciaire de la DDSP 67 ont découvert plus de 200 vélos en morceaux et 700 pièces détachés dans la cave d'un particulier à Strasbourg.
Les enquêteurs du pôle judiciaire de la DDSP 67 ont découvert plus de 200 vélos en morceaux et 700 pièces détachés dans la cave d'un particulier à Strasbourg. — DDSP 67 - EM Communication
  • Les enquêteurs de la DDSP du Bas-Rhin soupçonnent un trafic de vélos volés dans la région de Strasbourg.
  • C'est un particulier à la recherche d'un vélo d'occasion sur le site Le Bon Coin qui a alerté les policiers.
  • Deux hommes sont soupçonnés, l'un a été placé en garde à vue. La police lance un appel à victimes. 

Vous avez été victime d’un vol de vélo à Strasbourg et ses environs dans les derniers mois ? L’un des morceaux de bicyclettes, retrouvés ce mardi par les policiers de la DDSP du Bas-Rhin dans la cave d’un particulier en ville, est peut-être le vôtre.

Les enquêteurs soupçonnent un trafic de vélos volés dans la région de Strasbourg. C’est un particulier à la recherche d’un vélo d’occasion sur le site Le Bon Coin qui a alerté les policiers. En avril, il prend contact avec l’un des vendeurs du site, pensant faire une bonne affaire. Sauf qu’au moment de la transaction, il remarque sur le vélo une étiquette avec un nom et un numéro de téléphone. Intrigué, il n’achète pas le vélo mais récupère l’étiquette et appelle le numéro.

Deux hommes soupçonnés

Au bout du fil, le propriétaire déclare s’être fait voler son vélo et annonce son intention de déposer plainte. Les enquêteurs de la DDSP du Bas-Rhin identifient deux Strasbourgeois, âgés d’une cinquantaine d’années grâce aux réquisitions auprès du site de petites annonces. Le premier est interpellé à son domicile. Dans sa cave, les policiers retrouvent un amas de vélos et de pièces détachés.

Le deuxième individu est absent de son appartement dans le centre de Strasbourg (il serait en vacances) mais les policiers obtiennent l’autorisation de perquisitionner son appartement et trouvent dans le salon une quinzaine de vélos. Selon nos informations, ce logement servirait d’atelier et de lieu de rendez-vous avec les clients.

700 pièces détachées ont été retrouvées

Des cadenas sectionnés ont été relevés sur plusieurs vélos et le cadre de deux Vélhops a également été découvert. En tout, près de 200 vélos en morceaux et 700 pièces détachées ont été retrouvées par les enquêteurs.

En garde à vue, le premier revendeur qui se présente comme brocanteur nie les faits qui lui sont reprochés. L’homme a été relâché le 30 juillet dans la soirée. La police lance un appel à victimes pour identifier d’autres appareils. Une vingtaine de vélos et accessoires sont photographiés en ligne afin que leurs propriétaires se signalent à la police. L’enquête se poursuit sous les chefs d’inculpation de vol avec dégradation, recel de vol et escroquerie.