20 Minutes : Actualités et infos en direct
ANIMAUXLes animaux d’une ferme pédagogique de l'Aube battus à mort

Aube: Les animaux d’une ferme pédagogique battus à mort

ANIMAUXDes volailles mais aussi une brebis et un lapin ont été massacrés dans la nuit de dimanche à lundi
Une brebis a été tuée dans une ferme pédagogique de l'Aube (illustration).
Une brebis a été tuée dans une ferme pédagogique de l'Aube (illustration). - Pixabay
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Les animaux d’une ferme pédagogique située à Méry-sur-Seine (Aube) ont été frappés à mort, dont une brebis, un lapin et de nombreuses volailles, dans la nuit de dimanche à lundi. Au total, six animaux sont encore en vie sur la vingtaine que comptait le lieu, rapporte L'Est Eclair. La macabre découverte a été faite ce lundi matin par l’un des employés.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Les poneys du centre équestre situé sur le même site, n’ont pas subi de maltraitance. Certains ont toutefois été retrouvés en dehors de leur enclos. Une enquête de gendarmerie a été ouverte. Des canettes de bières ont notamment été retrouvées par terre.

Une cagnotte en ligne ouverte

« C’est de la barbarie pure et dure. Les animaux ont été massacrés à coups d’objets ou de pierres. Ils sont morts dans les creux des enclos, acculés, c’est horrible », a indiqué auprès du Parisien Nathalie Kabbani, la responsable de cette ferme inaugurée seulement fin juin. Selon l’employé qui a découvert les animaux tués, il s’agit bien d’un « acte humain ».

La ferme va devoir annuler toutes les visites de groupes prévues cette semaine. Une cagnotte en ligne a été ouverte. « Nous avons la volonté de poursuivre cette expérience et cette aventure, pour cela nous avons besoin de vous », écrivent les responsables. Ce mardi, plus de 500 personnes ont déjà apporté leur soutien.

Sujets liés