Cambrai: Ils s’amusaient à caillasser la police depuis un pont SNCF

FAITS DIVERS Cinq suspects ont été interpellés dont un mineur, placé en détention provisoire

Mikael Libert

— 

Ils jetaient des pierres depuis ce pont SNCF de Cambrai.
Ils jetaient des pierres depuis ce pont SNCF de Cambrai. — Google maps

Une affaire en trois temps. Mardi, plusieurs jeunes accusés de violences aggravés sur des policiers ont été interpellés à Cambrai, dans le Nord. Ils avaient trouvé comme passe-temps de balancer des pierres sur les voitures de patrouille a-t-on appris, vendredi, auprès de la Direction départementale de la sécurité publique du Nord.

Dimanche dernier, une première fois à 4h15 du matin et une seconde fois le soir, vers 22h, des patrouilles de police ont été la cible de jets de pierre depuis le haut du pont SNCF situé rue Gauthier, à Cambrai. Les auteurs étaient parvenus à prendre la fuite.

Le meneur présumé, mineur, a été identifié

Le lendemain, à 23h40, au même endroit, d’autres policiers ont aussi été visés par des pierres. Les agents ont dénombré huit suspects, visages masqués, qui sont encore une fois parvenus à s’enfuir. Par chance, aucun fonctionnaire n’a été blessé au cours de ces trois attaques.

Les policiers ont mené l’enquête et ont rapidement réussi à identifier celui qu’ils considèrent comme le meneur de la bande. Ce dernier, ainsi que quatre de ses présumés complices, ont été interpellés et placés en garde à vue le mardi.

Ils ont été présentés à un magistrat. Seul le principal suspect, mineur, a été placé en détention provisoire dans l’attente de son jugement, fin août, pour « violences aggravées sur personnes dépositaires de l’autorité publique ».