Oise: Un agriculteur meurt dans un incendie, de nombreux feux dans tout le département

FAITS DIVERS Plus de 500 hectares de champs sont partis en fumée lors de plusieurs incendies dans le département

Mikael Libert

— 

Des pompiers en intervention (illustration).
Des pompiers en intervention (illustration). — M.Bosredon/20Minutes

Depuis le début du mois de juillet, les sapeurs pompiers de l’Oise, dans les Hauts-de-France, sont largement mobilisés pour des feux de récolte.

Chaleur et sécheresse sont les bêtes noires des exploitants agricoles. Un rien suffit à embraser les récoltes et le feu, une fois parti, se propage rapidement. Sur la seule journée de mardi, ce sont plus de 500 hectares de champs, l’équivalent de 714 terrains de foot, qui ont été détruits dans une dizaine d’endroits du département.

Un agriculteur pris au piège par les flammes

Cette journée noire a été endeuillée par la mort d’un agriculteur dans la commune de Luchy, au nord de Beauvais, a-t-on appris auprès des pompiers. Selon nos confrères du Courrier Picard, l’homme de 65 ans a été pris au piège par les flammes alors qu’il se trouvait sur son tracteur au milieu de son champ. Lors de ce seul sinistre, au moins 20 hectares ont été détruits.

C’est à Saint-Crépin-Ibouvilliers, au sud du département, que le feu a fait le plus de dégâts. Selon les dernières estimations des pompiers, 362 hectares de champs ont été ravagés à cet endroit par des flammes attisées par des vents violents. Grâce à la mobilisation de très importants moyens, une ferme et plusieurs habitations ont pu être sauvées.

Dans une moindre mesure, les autres départements de la région n’ont pas été épargnés par les incendies. En fin d’après-midi, près de Cambrai, dans le Nord, un feu de récolte sur une surface d’une vingtaine d’hectares a nécessité la fermeture de l’autoroute A2 pendant environ une heure.