Puy-de-Dôme: Les gendarmes repèrent une centaine de pieds de cannabis grâce à un drone

DROGUE Les gendarmes ont pu confirmer qu’une centaine de plants de cannabis poussaient dans des sous-bois et clairières grâce aux images fournies par un drone

20 Minutes avec agence

— 

Les pieds de cannabis ont été découverts grâce à un drone de la gendarmerie (illustration).
Les pieds de cannabis ont été découverts grâce à un drone de la gendarmerie (illustration). — Jay Janner/AP/SIPA

Une centaine de plants de cannabis ont été découverts ce mercredi dans la matinée à Maringues ( Puy-de-Dôme). Les gendarmes sont intervenus grâce aux images fournies par un drone, rapporte La Montagne.

Les militaires avaient été informés que du cannabis avait été planté aux abords d’un camp de gens du voyage. Pour n’éveiller aucun soupçon, les gendarmes de la cellule en identification criminelle se sont arrêtés à un kilomètre de la zone de plantation. Ils ont ensuite fait survoler la zone par un drone. Les images récoltées ont confirmé la présence d’une culture de cannabis.

Plants disséminés dans les clairières et sous-bois

Les militaires ont eu le feu vert pour intervenir et donc procéder à l’arrachage des plantes disséminées dans les clairières et sous-bois. La culture était bien entretenue. « Des filets protègent les racines, des tuteurs sont adossés aux plants, certains mesurent même plus de deux mètres de haut », détaille La Montagne.

L’opération d’arrachage a duré plus d’une heure. L’ensemble de la récolte – 101 pieds au total - sera détruit. La communauté de brigades d’Ennezat est chargée de l’enquête.