Seine-Maritime: Sa moto était en vente sur Le Bon Coin, il piège les revendeurs avec l’aide des policiers

VOL Le propriétaire de la Yamaha volée s’est rendu au point de rendez-vous, une équipe de la BAC cachée à l’arrière d’un fourgon

20 Minutes avec agence

— 

Illustration Le Bon Coin
Illustration Le Bon Coin — Lionel Bonaventure AFP

Chaque année en France, de nombreuses motos sont dérobées au domicile de particuliers. Une mésaventure dont a récemment été victime un habitant de Sahurs (Seine-Maritime). Mais une fois n’est pas coutume, le propriétaire de la moto a réussi à piéger les revendeurs, rapporte le site Actu.fr.

Une Yamaha customisée par son propriétaire

Peu de temps après le vol, ce trentenaire a repéré sa moto volée sur Internet : sa Yamaha avait été mise en vente sur le site de petites annonces Le Bon Coin. Le deux-roues était particulièrement facile à identifier : « La victime l’avait rénovée elle-même », confirme une source policière.

Lundi 15 juillet, le propriétaire floué a contacté le commissariat pour faire part de sa découverte. Avec le concours de la Brigade anticriminalité (BAC), une stratégie d’intervention a été mise en place pour tenter de récupérer l’engin et piéger les voleurs présumés.

La tactique imparable du cheval de Troie

Ensemble, ils ont convenu d’un rendez-vous à Darnétal, dans la banlieue de Rouen. La victime du cambriolage s’est rendue sur place à bord d’un fourgon, censé pouvoir accueillir la moto. Plusieurs policiers de la BAC étaient en réalité cachés à l’arrière.

Au point de rendez-vous, deux jeunes hommes de 26 et 32 ans ont expliqué au propriétaire que la moto « était entreposée ailleurs ». Le faux acheteur les a suivis, et il a finalement reconnu sa moto. Quant aux deux voleurs présumés, ils ont été immédiatement interpellés et placés en garde à vue pour recel.