Tarn-et-Garonne: Une seconde explosion criminelle en quelques semaines

ENQUETE Une bombonne de gaz a explosé près du stade de Valence-d’Agen

20 Minutes avec AFP

— 

Un gendarme (illustration).
Un gendarme (illustration). — JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Une explosion présumée criminelle a endommagé samedi soir un bâtiment en construction du stade de rugby de Valence-d’Agen, après une précédente explosion en avril au pied du siège local de la communauté de communes des Deux-Rives, a indiqué dimanche la préfecture de Tarn-et-Garonne. La déflagration, provoquée par l’explosion d’une bonbonne de gaz retrouvée dans une benne près du chantier, a occasionné d’importants dégâts au bâtiment, dont les vitres, une partie du bardage et la porte ont été soufflés.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie sur cette affaire, jugée « grave » par la préfecture, qui soulignait que « le mode opératoire est sensiblement le même » que pour l’explosion du 23 avril. Une autre bouteille de gaz placée dans une benne avait alors explosé au pied du siège de la communauté de communes des Deux-Rives, sans provoquer de dégâts.

L’enquête se poursuit sur ce premier incident. La barrière de péage de Saint-Loup, à une trentaine de kilomètres de la localité, avait par ailleurs été la cible début janvier d’un incendie criminel, sur lequel les recherches se poursuivent.