Un réseau d'approvisionnement de cocaïne entre Paris et Marseille démantelé

FAITS DIVERS Un réseau d’approvisionnement de cocaïne entre Paris et Marseille a été démantelé

20 Minutes avec AFP

— 

Cocaïne. Illustration.
Cocaïne. Illustration. — Fernando Antonio/AP/SIPA

Neuf hommes, soupçonnés de s’être livrés à un « important » trafic de cocaïne entre Paris et Marseille, ont été mis en examen et sept d’entre eux placés en détention provisoire. Les suspects, âgés de 17 à 51 ans, avaient été interpellés en début de semaine dernière lors d’un vaste coup de filet, mené dans la capitale et les Bouches-du-Rhône.

Longue de 18 mois, l’enquête « complexe » pilotée par l’antenne marseillaise de l’Ocrtis (Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants) a établi qu’un « grossiste de la région parisienne » alimentait des « semi-grossistes » dans les Bouches-du-Rhône, lesquels revendaient ensuite la marchandise à leur clientèle, explique la cheffe d’état-major de la police judiciaire à Marseille, Muriel Anquet.

« Des malfaiteurs chevronnés »

« Jusqu’à 20 ou 30 kilos étaient écoulés à chaque voyage », a précisé la commissaire divisionnaire, parlant d’un « dossier plus important qu’un simple trafic local de cités » avec des « malfaiteurs chevronnés dont plusieurs appartiennent au narco-banditisme marseillais ».

Des armes de poing, un fusil d’assaut, des téléphones cryptés, un brouilleur de balises et une compteuse à billets ont ainsi été découverts lors des perquisitions aux domiciles des suspects. Les policiers ont également saisi l’équivalent d’un million d’euros en espèces et en avoirs criminels dont des tableaux, des montres, des sacs et des vêtements de luxe, selon Muriel Anquet.