Alsace: Une photo d’un groupe d’hommes nus et à quatre pattes sur une route fait réagir sur les réseaux sociaux

INSOLITE La photo d’un groupe de jeunes nus et à quatre pattes sur une petite route d’Alsace a étonné. Il s’agissait en réalité d’un « délire » de fin de soirée

Thibaut Gagnepain

— 

Une route. (Illustration)
Une route. (Illustration) — ALLILI MOURAD/SIPA
  • Depuis que le site alsacien Info Trafic Bas-Rhin a partagé, dans la nuit de samedi à dimanche, la photo d’un groupe de jeunes nus sur une route, des milliers d’internautes réagissent. Mais que faisaient ces jeunes ?
  • A l’origine, tous s’étaient retrouvés à Richtolsheim « pour une après-midi piscine chez un pote », explique l’un des membres de ce groupe de « onze-douze personnes des alentours du Ried ». « Certains avaient réussi leurs partiels ou leur BTS, on voulait fêter ça », poursuit-il.
  • Jusque-là, rien de bien inhabituel. Sauf qu’un membre de la bande a reçu une notification sur son téléphone… « Il nous a dit que c’était la journée mondiale du naturisme. C’est parti sur un pari. »

Mais que faisaient-ils nu et à quatre pattes sur ce chemin entre Richtolsheim et Sundhouse dans le Bas-Rhin ? Depuis que le site alsacien Info Trafic Bas-Rhin a partagé une photo pour le moins insolite dans la nuit de samedi à dimanche, des milliers d’ internautes se posent la question.

Sur le cliché en question, flouté par le site spécialisé dans les alertes de bouchons, travaux et accidents, on peut entrevoir neuf personnes. Complètement ou partiellement dénudées. Certaines sont à quatre pattes, d’autres debout. Certaines portent des sacs à dos, d’autres seulement une casquette. Beaucoup semblent jeunes.

« C’est parti sur un pari »

« Nous avons la vingtaine passée », confirme l’un des membres de ce groupe de « onze-douze personnes des alentours du Ried ». A l’origine, tous s’étaient retrouvés à Richtolsheim « pour une après-midi piscine chez un pote ». « Certains avaient réussi leurs partiels ou leur BTS, on voulait fêter ça », poursuit-il. « Le soir, vers 23 h, on a décidé d’aller retrouver un ami à Sundhouse pour son anniversaire. On était déjà un peu éméché alors on s’est dit que c’était mieux d’y aller à pied et de prendre ce chemin peu fréquenté. »

Jusque-là, rien de bien inhabituel. Sauf qu’un membre de la bande a reçu une notification sur son téléphone… « Il nous a dit que c’était la journée mondiale du naturisme. C’est parti sur un pari. » Et tout le monde s’est mis à enlever un ou plusieurs vêtements. Jusqu’à l’arrivée de l’automobiliste-photographe.

« C’était vraiment bon enfant »

« Je me suis arrêté parce que j’en avais reconnu quelques-uns et qu’ils m’ont fait rire, détaille l’intéressé. Ils chantaient, s’amusaient, c’était vraiment bon enfant. Ils n’étaient pas en plein milieu de la route mais sur le côté. Ce n’est que pour la photo qu’ils s’y sont mis. »

« On faisait vraiment gaffe », appuie l’un des fêtards. « La preuve, on avait prévu des lampes frontales. C’était juste un délire, on n’est pas exhibitionniste ! » Le groupe s’est rhabillé « en arrivant à Sundhouse ». La journée mondiale du naturisme avait à peine débuté.