Montbéliard: Une cinquantaine de jeunes visages masqués caillasse les secours

VIOLENCES URBAINES Deux nuits de violence dans le quartier de la Petite-Hollande à Montbéliard, le syndicat de police Alliance regrette des « provocations »

G.V.

— 

Illustration d'une voiture de police de nuit, ici à Rennes.
Illustration d'une voiture de police de nuit, ici à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes / PicMonkey

Pourquoi cette flambée de violence dans le quartier de la Petite-Hollande à Montbéliard ? C’est la question que se posent les autorités car cela n’est lié à aucun événement particulier. Pourtant, lundi et mardi soir, des voitures et des poubelles ont été incendiés. A l’arrivée de la police, puis des pompiers, une cinquantaine de jeunes, visages masqués, ont jeté des pierres sur les secours, rapporte France Bleu Montbéliard. Mardi soir, pour éviter tout dérapage, policiers et pompiers ont même été contraints de rebrousser chemin.

Pour Christophe Dalongeville, du syndicat de police Alliance dans le Doubs, ces jeunes « sont en permanence dans la provocation » envers ses collègues. « C’est devenu un sport national de se confronter aux policiers » a-t-il confié à nos confrères. Cette flambée de violence fait écho à un rodéo géant de motos et de quads venus défier en mai dernier la police sous les fenêtres du commissariat.