Haute-Loire : Un randonneur attaqué par un essaim d’abeilles et piqué des centaines de fois dans un état grave

INCIDENT L’homme, âgé de 70 ans, était toujours dans un état grave ce mercredi matin, après avoir été piqué des centaines de fois

20 Minutes avec agences

— 

Les pompiers de Fleurance ont fait une macabre découverte dans une maison de cette commune du Gers. Illustration.
Les pompiers de Fleurance ont fait une macabre découverte dans une maison de cette commune du Gers. Illustration. — N. Messyasz / Sipa

Un promeneur était entre la vie et la mort ce mardi après-midi après une violente attaque d’abeilles. Alors qu’il se promenait sur un chemin à Brignon (Haute-Loire), plus d’un millier d’abeilles l’ont attaqué et l’ont piqué, selon les pompiers.

L’homme, âgé de 70 ans, et sa femme de 52 ans ont alerté les secours alors que l’essaim les assaillait. Le couple a été évacué dans un état d’urgence absolue. Le pronostic vital de l’homme, piqué plusieurs centaines de fois sur tout le corps et dans la bouche, était engagé.

Un apiculteur enfume les abeilles pour aider les pompiers

En arrivant, les pompiers, « ont été confrontés à un nuage d’abeilles agressives », précise un communiqué. « Elles recouvraient entièrement le corps de l’homme et partiellement celui de la femme, rendant très délicat, dangereux voire impossible leur évacuation. »

Les soldats du feu ont dû agir « avec beaucoup de sang-froid ». Un apiculteur les a aidés en enfumant les insectes pollinisateurs. L’intérieur du véhicule qui transportait les victimes a lui aussi été enfumé, car le couple était toujours recouvert de centaines d’abeilles. Six des 20 pompiers présents ont été victimes de plusieurs dizaines de piqûres. L’un d’eux a fait un malaise.

« On n’a jamais vu ça », ont souligné les pompiers. « Les victimes sont passées au mauvais endroit, au mauvais moment. » Contrairement à ce qu’a dans un premier temps annoncé la préfecture de Haute-Loire, l’homme n’est pas décédé ce mercredi matin, mais son état est toujours jugé préoccupant.