Strasbourg: L'automobiliste reconnu coupable d'avoir renversé la stèle de l'ancienne synagogue

JUSTICE L'automobiliste de 31 ans s'est vu infliger deux amendes et son permis de conduire est suspendu deux mois

T.G.

— 

La stèle de l'ancienne synagogue de Strasbourgavait été renversée dans la nuit du 1er au 2 mars.
La stèle de l'ancienne synagogue de Strasbourgavait été renversée dans la nuit du 1er au 2 mars. — Capture d'écran Alain Fontanel

Quatre mois après les faits, le jugement est tombé ce mardi matin. L’automobiliste, qui était poursuivi pour avoir renversé la stèle de l'ancienne synagogue de Strasbourg, devant les Halles début mars, a été reconnu coupable. Le tribunal correctionnel l’a condamné à deux amendes, une de 600 euros et l’autre de 150 euros, ainsi qu’à une suspension de permis de conduire de deux mois. L' acte antisémite, évoqué au tout début de l’affaire avait depuis été écarté.

« Une honte pour les juges »

L’homme de 31 ans a avoué sa « surprise » après cette décision. « Tout a été bizarre du début à la fin. Moi j’ai démontré que j’étais innocent alors qu’eux, ils n’ont aucune preuve », a-t-il déclaré, en référence à la plaidoirie de son avocate une semaine plus tôt. Maître Aras avait demandé la relaxe de son client. Elle s’était évertuée à prouver qu’il était bien « au mauvais endroit mais pas à la bonne heure » et que la vidéosurveillance n’avait pas permis d’identifier son véhicule.

« C’est une honte pour le parquet de Strasbourg, une honte pour les juges », a fustigé le conducteur, sans indiquer s’il comptait faire appel. Il a dix jours pour faire connaître son choix. « J’attends d’en discuter avec mon avocate mais pour être honnête, je n’ai pas envie de perdre encore mon temps. J’ai envie de reprendre ma vie », conclut l’homme.