Gard: Un suspect en garde à vue après le viol d'une joggeuse

ENQUETE Un portrait robot avait été diffusé par les enquêteurs

N.B.

— 

Illustration gendarmerie.
Illustration gendarmerie. — B. Colin / 20 Minutes

Un homme a été interpellé et placé en garde à vue, dans le cadre des investigations sur le viol d’une joggeuse, survenu le 22 avril, à Saint-Alexandre, dans le Gard. Une quadragénaire avait déposé plainte, indiquant avoir été agressée sur un chemin.

Le suspect a été arrêté mercredi par les gendarmes de la compagnie de Bagnols-sur-Cèze.

Un portrait-robot

Selon Objectif Gard, des traces d’ADN exploitables ont été retrouvées par la police scientifique sur un vêtement de la victime. Elles auraient permis de remonter jusqu’au suspect, dont la garde à vue se poursuit ce jeudi.

Dans le cadre de l’enquête, un portrait-robot avait été diffusé par les enquêteurs.