Aisne: Interpellée pour avoir laissé son bébé enfermé dans sa voiture au soleil

FAITS DIVERS Les policiers ont dû briser une vitre pour secourir l’enfant de 6 mois

Mikael Libert

— 

Illustration police.
Illustration police. — E. Frisullo / 20 Minutes
  • Un bébé de six mois a été découvert enfermé dans une voiture en plein soleil dans l’Aisne.
  • Des policiers ont brisé une vitre pour secourir l’enfant alors que la température extérieure approchait les 30 degrés.
  • La mère a été interpellée et placée en garde à vue.

Mardi, les policiers de Soissons, dans l’Aisne, sont intervenus pour secourir un bébé enfermé dans une voiture en plein soleil alors que la France connaît un épisode de canicule. La mère a été interpellée, a-t-on appris de source policière.

Mardi matin, vers 9h, des clients se rendant à l’Intermarché de Belleu, près de Soissons, ont remarqué la présence d’un bébé, enfermé dans une voiture sur le parking du magasin. Le véhicule était en plein soleil, et la température, malgré l’heure, était déjà très élevée.

Portes et vitres fermées

La police a été prévenue et des agents du commissariat de Soissons ont été dépêchés sur place rapidement. Ils ont effectivement constaté la présence d’un enfant de 6 mois dans l’habitacle du véhicule, portes et vitres fermées selon la police.

Les fonctionnaires ont brisé une vitre de la voiture pour en extraire le bébé. Sur sa page Facebook, la police précise que l’enfant était enfermé depuis une dizaine de minutes et que la température « frôlait déjà les 30 degrés ». Afin de s’assurer que le bébé était en bonne santé, il a été transporté au centre hospitalier de Soissons.

L’enfant va bien

La mère a été interpellée plus tard, lorsqu’elle est revenue à son véhicule. Elle a été placée en garde à vue. Selon L'Union, elle sera jugée lors d’une procédure de plaider coupable pour « abandon matériel ou moral de mineur ». La police précise que l’enfant va bien.

Selon le Ministère de l'Intérieur, les témoins auraient pu ouvrir eux-mêmes la voiture si les forces de l’ordre avaient tardé à arriver et s’ils avaient estimé que la situation était urgente. Il est toutefois recommandé de s’entourer de plusieurs témoins pour attester de sa bonne foi si le propriétaire du véhicule venait à déposer plainte. Les gendarmes précisent aussi que cela vaut pour un enfant mais aussi pour un animal laissé dans la même situation.