Attentats de Trèbes: Cinq personnes en garde à vue dans le volet sur la fourniture de l'arme

ENQUETE Les attaques de mars 2018 avaient été revendiquées par Daesh

20 Minutes avec AFP

— 

Devant le Super U de Trèbes, où s'est déroulé l'attaque terroriste perpétrée par Radouane Lakdim.
Devant le Super U de Trèbes, où s'est déroulé l'attaque terroriste perpétrée par Radouane Lakdim. — Pascal RODRIGUEZ/SIPA

L'enquête continue. Cinq suspects ont été placés en garde à vue ce mardi matin, dans le cadre des investigations visant à déterminer comment l’auteur des attentats de Trèbes et Carcassonne en mars 2018 s’était procuré son arme, a-t-on appris de source judiciaire.

Ces personnes sont âgées de 19 à 29 ans et résident dans l’Aude, département où ont eu lieu les attaques, qui ont fait quatre morts, du djihadiste Radouane Lakdim, finalement abattu par des gendarmes de l’antenne GIGN de Toulouse. Elles avaient été revendiquées par l’organisation Etat islamique (EI).