Nancy: Sexagénaire tabassé par une bande de jeunes, trois nouvelles interpellations

ENQUETE Trois nouvelles personnes ont été interpellées lundi après l’agression d’un homme âgé de 62 ans, dans et sur le parvis de la gare de Nancy. Un appel à témoins est lancé

G.V. avec AFP

— 

Police judiciaire. (Illustration)
Police judiciaire. (Illustration) — WITT/SIPA

Trois nouvelles personnes ont été interpellées lundi à Nancy et placées en garde à vue, après l’agression d’un homme de 62 ans, tabassé par une demi-douzaine de jeunes à la gare de Nancy dimanche. La victime a été déclarée en état de mort cérébrale dans la nuit de dimanche à lundi. « Son état évoluant au cours de l’après-midi de lundi, le médecin légiste a conclu à un pronostic vital fortement engagé », a souligné le procureur François Pérain. « Le médecin légiste a relevé l’existence d’un saignement intracrânien avec œdème majeur et engagement cérébral », a précisé le procureur.

Ces trois nouvelles interpellations ont été rendues possibles, pour deux d’entre elles, grâce à l’exploitation des caméras de vidéosurveillance de la gare. Il s’agit d’une jeune majeure de 19 ans et de deux hommes âgés de 23 ans, a annoncé François Pérain. Un appel à témoins est lancé par la police nationale.

Pour rappel, trois suspects, dont trois mineurs, ont déjà été interpellés dimanche soir. Deux sont âgés de 14 ans et le troisième de 15 ans. Ils sont hébergés dans un foyer pour mineurs.

«Une rumeur»

Si pour l'heure, la raison de cette agression reste inexpliquée, les trois adolescents ont évoqué lors de leur garde à vue, « une rumeur portant sur une exhibition sexuelle commise par la victime » pour expliquer les violences, reconnues par deux d’entre eux, a précisé le procureur. La victime est défavorablement connue de la justice, (mais) elle n’avait jamais été mise en cause pour des faits de nature sexuelle », a relaté le procureur.