«Gilets Jaunes» à Marseille: Une vidéo montrant un manifestant se faire matraquer devient virale

MANIFESTATION Une vidéo montrant un manifestant se faire matraquer lors de la mobilisation des « gilets jaunes » du 22 juin à Marseille est devenue virale sur internet

Adrien Max

— 

Le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux, a demandé au patron de la sécurité publique de lui faire parvenir « tous les éléments utiles ».
Le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux, a demandé au patron de la sécurité publique de lui faire parvenir « tous les éléments utiles ». — Boris Horvat AFP

Une vidéo comme il en existe beaucoup depuis le début de la mobilisation des « gilets jaunes ». Lors de l’acte 32 de la mobilisation nationale des «  gilets jaunes » à Marseille ce samedi, un manifestant s’est pris plusieurs coups de matraque par un CRS, alors qu’il était acculé contre des barrières servant habituellement à retenir les containers à poubelles. Sur Twitter, le post relayant ces images présente le manifestant comme « pacifique », mais la vidéo ne permet pas d’avoir le contexte antérieur aux coups.

Aucune plainte déposée pour le moment

Sur la vidéo, on peut voir l’homme se faire frapper à plusieurs reprises avant d’être pris en charge par des street medics. Il saigne au niveau du cou et/ou du crâne. Contacté par 20 Minutes, le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux, confirme l’existence de cette vidéo. « J’ai demandé au directeur départemental de la sécurité publique, en charge d’encadrer la manifestation, de me faire parvenir tous les éléments utiles. Mais pour l’instant aucune plainte n’a été déposée et l’IGPN n’a pas été saisie », détaille-t-il.

L’IGPN a été saisie à deux reprises à Marseille depuis le début de la mobilisation des « gilets jaunes ». Une première fois à la suite du décès de Zineb Redouane​, le 1er décembre dernier, et une seconde après qu’une jeune fille a eu un traumatisme cranio-facial droit par coup de matraque, le 8 décembre.