Jura : Un ancien curé se dénonce auprès du contrôleur et voit son billet de train passer de 3,50 euros à 100 euros

TRANSPORT Le guichet de la gare de Dole fermé, l’ancien curé, malvoyant, n’avait pu acheter son billet via d’autres voies. Il est monté à bord sans titre de transport et a eu l’honnêteté de le dire

T.G.

— 

Lucien Converset a été verbalisé pour un trajet entre Dole et Ranchot, dans le Jura.
Lucien Converset a été verbalisé pour un trajet entre Dole et Ranchot, dans le Jura. — G . VARELA / 20 MINUTES

EDIT : La SNCF va annuler l’amende infligée à Lucien Converset, selon L'Est Républicain. L’opérateur confirmera ce « classement sans suite » par courrier à cet ancien curé de Dampierre, dans le Jura.

    Dix-huit kilomètres de train pour 100 euros. Voilà la somme que réclame la SNCF à Lucien Converset, un habitant de Dampierre, dans le Jura. Le tort de l’ancien curé ? Etre monté à bord sans billet, le 9 mai en rentrant de Dole, raconte L'Est Républicain.

    L’histoire n’est pas banale car l’homme de 82 ans ne manque pas de bonne foi. Malvoyant, il ne peut réserver sur une borne ou sur Internet. Il a besoin d’aller au guichet. Or, ce jour-là, celui de la gare de Dole était fermé. Lucien Converset s’était donc signalé au contrôleur dès son entrée dans le train. Mais son honnêteté s’est retournée contre lui : il lui a été infligé une indemnité forfaitaire de 50 euros. Puis le contrôleur a doublé la somme face au refus de payer de Lucien Converset.

    Depuis, ce dernier multiplie les courriers afin de dénoncer la situation. Le pire dans l’histoire ? L’ancien prêtre n’aurait rien payé s’il ne s’était pas présenté au contrôleur : aucune vérification des titres de transport n’était effectuée sur ces 18 kilomètres.