La cour d'assises de Colmar.
La cour d'assises de Colmar. — T. Gagnepain / 20 Minutes

JUSTICE

Quintuple néonaticide en Alsace : vingt ans de réclusion requis contre la mère

Une peine de vingt ans de prison a été requise jeudi contre Sylvie Horning, la mère des "bébés de Galfingue". Elle est accusée d’avoir tué cinq de ses nouveaux-nés.

Une peine de 20 ans de réclusion criminelle a été requise jeudi à l’encontre de Sylvie Horning. La quinquagénaire est jugée depuis mardi à la cour d’assises du Haut-Rhin, à Colmar, pour avoir tué cinq de ses nouveau-nés.

« Tous les éléments constitutifs du meurtre sont caractérisés, ils sont présents », a souligné l’avocate générale, Melody Barbuti, qui a toutefois expliqué ne pas demander la perpétuité en raison de la « réinsertion possible » de cette mère de trois enfants et quatre petits-enfants.

« J’accepterai toutes les sentences »

« Je pensais avoir un début d’explication. On devra se contenter de ce qu’on a entendu : une vie compliquée, le fait que ces bébés, elle ne les aime pas, elle les considère comme des choses », a déploré Mme Barbuti, pointant des « refus d’enfants », non des dénis de grossesse.

Dans le box, Sylvie Horning est restée à l’annonce des réquisitions dans la posture très tendue, quasi immobile, qu’elle occupait depuis le matin. Ses trois enfants, deux filles qui ont été entendues comme témoins et son fils aîné, qui s’est porté partie civile, sont présents dans la salle.

« J’accepterai toutes les sentences, 30 ans de prison, je les risque » avait-elle déclaré mercredi, assurant même : « On me dirait "ce soir, tu meurs", je l’accepterais tout de suite. »