Les algues vertes recouvrent la plage de Grandcamp-Maisy, dans le Calvados, le 9 juillet 2014
Les algues vertes recouvrent la plage de Grandcamp-Maisy, dans le Calvados, le 9 juillet 2014 — Charly Triballeau AFP

ENVIRONNEMENT

Marseille: Les algues vertes de l’Etang de Berre ont-elles tué un chien?

Le chien Tyson, un berger australien de deux ans, a perdu la vie après une balade autour de l’Etang de Berre, près de Marseille. Ses rives sont couvertes d’algues toxiques

Tout a commencé par une simple balade. Le 1er juin dernier, Marina et Marine faisaient courir leur chien Tyson, un berger australien de deux ans sur les berges de l’Etang de Berre, près de Marseille. Sur place, les algues vertes pullulent : les ulves, connues pour leur odeur d’œuf pourri une fois échouées.

Deux jours plus tard, Tyson décède, après vomissements et diarrhée. Les deux jeunes femmes accusent la mairie de Châteauneuf-les-Martigues de ne pas avoir mieux indiqué le danger qu’il risquait.

« A part créer le mur de Trump, je ne vois pas ! »

« On a déjà des panneaux, des barrières, la police… Qu’est ce que je peux faire de plus ?, s’étrangle Roland Mouren, le maire de la ville. A part créer le mur de Trump je ne vois pas ! » La mairie est habituée au phénomène des ulves échouées sur son rivage. Depuis le 30 mai, un arrêté municipal interdit temporairement l’accès du lieu au public, le temps de nettoyer la zone. Ce qui n’empêche pas les riverains de s’y aventurer.

Sur cette affaire en particulier, Roland Mouren souhaite prendre un temps de réflexion. « Il y a deux explications, dit-il. Soit le chien est passé au moment d’une sortie de gaz, mais il serait mort sur place, soit il a mangé quelque chose qui l’a intoxiqué. Un chien si jeune, ça mord tout ce qui traîne. »

Marine et Marina annoncent vouloir porter plainte contre la ville. Pour l’instant, Roland Mouren dit n’avoir reçu ni plainte, ni appel de leur part.