Seine-et-Marne: Un policier hors service sauve des habitants des flammes

SAUVETAGE « J'ai imaginé que c'était mes enfants dans l'immeuble et j'y suis allé », raconte le policier de 31 ans travaillant à Corbeil-Essonne

Juliette Desmonceaux
— 
Plusieurs personnes, dont le policier, ont été intoxiquées à la suite de l'incendie.
Plusieurs personnes, dont le policier, ont été intoxiquées à la suite de l'incendie. — Nicolas MESSYASZ
  • Un incendie s’est déclaré ce lundi en début de soirée au 6e étage d’un immeuble au Mée-sur-Seine.
  • Nicolas E., policier hors service de 31 ans, passe en voiture dans la commune avec son épouse lorsqu’il aperçoit de la fumée. Il se rend au pied de l’immeuble et décide d’aller porter secours aux habitants.
  • Plusieurs personnes ont été intoxiquées par la fumée, dont le policier.

L’intervention du policier a sans doute permis de sauver plusieurs vies. Ce lundi, aux alentours de 20 heures, Nicolas E., 31 ans, a porté secours aux habitants d’un immeuble en flammes au Mée-sur-Seine ( Seine-et-Marne). L’agent, qui travaille à Corbeil-Essonnes ( Essonne), rentrait chez lui après un footing et était hors service au moment du sinistre.

Il est un peu plus de 20 heures ce lundi quand Nicolas E. aperçoit de la fumée en passant en voiture avec son épouse avenue Maurice-Dauvergne au Mée-sur-Seine. Bien qu’il soit hors service, le jeune policier se rend tout de suite sur le lieu du drame.

« J’ai vu des gens apeurés, plusieurs ont fait des malaises »

Un tee-shirt noué sur le visage pour se protéger de la fumée, il aide d’abord une dizaine de personnes âgées ou handicapées qui descendent les escaliers à sortir. « J’ai vu des gens apeurés. A cause de la fumée, certaines personnes ont fait des malaises et il fallait les porter », raconte-t-il. Le jeune homme monte ensuite dans les étages. « J’ai frappé à chaque porte pour vérifier s’il y avait des gens », raconte-t-il. Il fait ainsi évacuer une famille de deux enfants, puis une seconde de trois enfants. « La mère était choquée. Les fenêtres étaient grandes ouvertes chez elle et elle ne s’était pas rendu compte de l’incendie », explique-t-il.

Dans les étages, Nicolas E. croise plusieurs habitants qui portent eux aussi secours à leurs proches. Mais éprouvant des difficultés à respirer, ils doivent rapidement quitter l’immeuble. En seulement dix minutes, le policier a permis de faire évacuer l’ensemble des résidents. Les pompiers sont ensuite arrivés rapidement sur place.

Plusieurs personnes, dont le policier, intoxiquées par la fumée

Nicolas E. raconte ne pas avoir eu de doute au moment de rentrer dans l’immeuble en flammes. « Je n’ai pas beaucoup réfléchi, j’ai imaginé que c’était mes enfants dans l’immeuble et j’y suis allé », raconte-t-il. Père de famille, il ajoute que la présence de plusieurs enfants entre 2 et 7 ans environ l’a particulièrement touchée. « Ça m’a fait penser aux miens qui ont à peu près le même âge », explique-t-il.

Pour autant, Nicolas E. rappelle que ce sont bien ses réflexes de policier qui lui ont permis de mener à bien ce sauvetage. « J’ai gardé mon sang-froid en me focalisant sur ma sécurité. Je ne voulais pas tomber dans les pommes en aidant les gens », développe-t-il. Son épouse, elle aussi présente sur les lieux du drame, lui a également offert un soutien moral bienvenu. « Elle m’appelait une fois par minute pour vérifier que j’étais toujours conscient », explique-t-il.

Aucune personne n’aurait été blessée, selon le policier. Plusieurs résidents de l’immeuble, dont Nicolas E., ont toutefois été victimes d’intoxication à cause de la fumée. Les raisons de l’incendie restent pour l’instant inconnues.