Tarn: Mais qui en veut à Enedis au point d'incendier ses voitures de service?

FAITS DIVERS Un incendie criminel a détruit une dizaine de véhicules d'Enedis à Albi, dans le Tarn. Ce n'est pas la première fois que le distributeur d'électricité est visé

H.M.

— 

Des véhicules d'Enedis. Illustration.
Des véhicules d'Enedis. Illustration. — F. Pieau - Sipa

Une dizaine de véhicules d’Enedis a été incendiée dans la nuit du lundi à mardi, à Albi, dans le Tarn. Selon Radio 100 %, l’acte malveillant, qui n’a fait que des dégâts matériels, a eu lieu sur le parking de la direction régionale du distributeur d’électricité, situé dans une zone d’activités.

La direction d’Enedis a déposé plainte et précisé que parmi les véhicules brûlés il y a un camion nacelle qui revenait de prêter main-forte pour rétablir l’électricité dans les foyers de Gironde touchés par la tempête Miguel.

Enedis a déjà été ciblé avec le même mode opératoire, notamment à Grenoble (Isère). Le 6 décembre 2018, plusieurs véhicules d'Enedis ont été incendiés sur un site de Foix, en Ariège. Cette « attaque » avait été revendiquée une semaine plus tard par un groupe anarchiste.