Somme: Un homme menace les gendarmes avec un serpent

FAITS DIVERS Les militaires ont gardé leur sang-froid et le reptile n’a pas été blessé

Mikael Libert

— 

Un serpent utilisé comme arme par destination (illustration).
Un serpent utilisé comme arme par destination (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

Une banale intervention des gendarmes de la Somme, samedi, a pris une tournure plutôt inattendue lorsqu’ils ont été menacés par un homme à l’aide d’un serpent domestique.

Les gendarmes de Péronne, sont intervenus, samedi, dans une habitation de la commune de Combles, dans la Somme, pour un différend familial avec l’alcool en toile de fond. Lorsque la patrouille est arrivée sur place, un homme se trouvait sur le pas de la porte en train de fumer tranquillement un petit joint.

Un adepte des nouveaux animaux de compagnie (NAC)

Visiblement perturbé par l’arrivée des forces de l’ordre, cet homme les a copieusement insultés. Il a ensuite tenté de se retrancher chez lui pour échapper à l’interpellation. Les militaires sont parvenus à le suivre à l’intérieur du domicile avant de s’arrêter net une fois entrés dans le salon.

Là, les gendarmes ont vu l’homme plonger la main dans un vivarium et se saisir d’un serpent pour tenir à l’écart ses poursuivants. Taser en main et en gardant leurs distances, les militaires ont sommé l’homme de poser l’animal et de se rendre. Faute d’option plus raisonnable, le dresseur de serpents a jeté le reptile avant de se laisser finalement interpeller.

Le Samarien a été placé en garde à vue, notamment pour « maltraitance animale, outrage, rébellion, menaces de mort et usage de stupéfiants ». Il a été convoqué au tribunal d’Amiens le 14 novembre.