Bourgogne-Franche-Comté: Mis en examen pour harcèlement moral, le propriétaire d’un supermarché retrouvé mort

FAITS DIVERS L’un des propriétaires d’un supermarché en Haute-Saône, qui venait d’être mis en examen pour harcèlement moral contre des salariés, a été retrouvé mort jeudi à Belfort

20 Minutes avec AFP

— 

Bourgogne-Franche-Comté: Mis en examen pour harcèlement moral, le propriétaire d’un supermarché retrouvé mort (Illustration).
Bourgogne-Franche-Comté: Mis en examen pour harcèlement moral, le propriétaire d’un supermarché retrouvé mort (Illustration). — E. Frisullo / 20 Minutes

Les causes de la mort ne sont pas encore définies. Une enquête a été ouverte pour les déterminer, a confirmé le procureur de la République de Vesoul, Emmanuel Dupic, précisant que le parquet de Belfort était en charge de l’affaire. Jeudi, l’un des propriétaires d’un supermarché d’Héricourt (en Haute-Saône), mis en examen la semaine dernière pour harcèlement moral contre des salariés, a été retrouvé mort jeudi à Belfort,

Selon l'Est républicain, il s’agirait d’un suicide : l’homme âgé de 58 ans aurait sauté depuis la partie supérieure d’une tour de quinze étages à Belfort. Mercredi dernier il avait été, avec l’autre copropriétaire du supermarché d’Héricourt et leur directeur commercial, mis en examen pour harcèlement moral contre 25 salariés. Une quatrième personne, le directeur financier de l’enseigne, avait été mise en examen pour complicité de harcèlement moral.

« Propos humiliants et menaçants »

Tous avaient été placés sous contrôle judiciaire avec l’obligation de payer une caution, l’interdiction de se présenter dans la commune et d’exercer la gestion d’une entreprise commerciale.

Les deux propriétaires sont soupçonnés « d’avoir eu des comportements et des propos humiliants, menaçants qui ont conduit un grand nombre de salariés à des burn-out ou des arrêts maladie, permettant aux employeurs de les déclarer inaptes à leurs postes et de les licencier », avait alors détaillé Emmanuel Dupic.