Martinique: Le préfet interdit l'exhibition d'armes factices sur la voie publique

SECURITE Un arrêté qui intervient après la parution de plusieurs vidéos sur les réseaux sociaux montrant de fausses armes

20 Minutes avec AFP

— 

Martinique: Le préfet interdit l'exhibition d'armes factices (illustration).
Martinique: Le préfet interdit l'exhibition d'armes factices (illustration). — Clément Follain / 20 Minutes

Le port de toute « arme factice » est désormais interdit en Martinique. Le préfet Franck Robine a publié jeudi un arrêté interdisant formellement sur la voie publique l’exhibition de ces répliques, après la parution de plusieurs vidéos sur les réseaux sociaux montrant de fausses armes, qui ont « choqué » la population.

Ces images montraient des collégiens tantôt se promener calmement devant la mairie de Fort-de-France avec un faux pistolet à la main, tantôt tourner un clip de trap music en brandissant des armes factices.

Un « trouble à l’ordre public »

Pour les autorités, qui veulent « garantir la sécurité et la tranquillité des Martiniquais », il s’agit d’un « trouble à l’ordre public » mais aussi de comportements dangereux. D’autant que de vraies armes circulent et ont encore tué deux personnes ces deux derniers mois sur l’île.

L’arrêté pris ce jeudi interdit le port visible de tout objet ayant l’apparence d’une arme à feu « sur la voie publique, dans les transports publics et les établissements recevant du public, notamment dans les établissements scolaires, les débits de boissons ou discothèques et salles de spectacles, ainsi que dans les lieux privés ouverts à la libre circulation du public ».