Seine-Saint-Denis: La femme enceinte poignardée avait déjà porté plainte à deux reprises contre son conjoint

FEMINICIDE Le pronostic vital de la jeune femme n'est plus engagé mais son bébé n'a pas survécu aux multiples coups dans le thorax

Caroline Politi

— 

Une femme enceinte a été poignardée à Villetaneuse.
Une femme enceinte a été poignardée à Villetaneuse. — N. Messyasz / Sipa

Un scénario effrayant. Une femme de 32 ans, enceinte de cinq mois, a été poignardée à de multiples reprises, mercredi, à son domicile de Villetaneuse, en Seine-Saint-Denis, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. La victime, qui présente un traumatisme crânien, d’importantes plaies au thorax, à l’abdomen, aux bras et aux jambes, est parvenue à se réfugier chez sa voisine, qui a averti les autorités. Si son pronostic vital n’est plus engagé, le fœtus n’a pas survécu, précise une source proche de l’enquête.

Son conjoint de 40 ans s’est rendu mercredi soir au commissariat de la ville voisine, à Epinay-sur-Seine, accompagné de ses enfants de 5 et 7 ans. L’homme s'est présenté comme l'auteur des coups, sans donner plus d’explications. Selon une source proche de l’enquête, la victime avait déjà porté plainte à deux reprises, en juin 2017, contre son compagnon pour des violences, n’ayant pas entraîné d’incapacité totale de travail (ITT) pour l’un et un jour pour l’autre. Le mis en cause a été condamné à suivre un stage de sensibilisation en matière de violences conjugales qu’il a effectué en juillet dernier, précise cette source.

Les deux enfants ont été placés dans le cadre du  protocole dit «féminicide», institué en 2016 dans le département en cas d’homicide ou tentative d’homicide d’une particulière gravité. La police judiciaire de Seine-Saint-Denis a été saisie de l’enquête.