Hautes-Pyrénées: Deux motards de la gendarmerie sauvent un cycliste en lui faisant un massage cardiaque

FAITS DIVERS Grâce à leur formation en secourisme, deux gendarmes des Hautes-Pyrénées ont pu prodiguer les premiers soins à un cycliste qui a fait un arrêt cardiaque

B.C.

— 

Les motards de la gendarmerie nationale. (Illustration)
Les motards de la gendarmerie nationale. (Illustration) — S. ORTOLA / 20 MINUTES

De l’avis du médecin urgentiste, ils ont très certainement sauvé la vie de ce cycliste. Samedi dernier, alors qu’ils patrouillaient sur une route des Hautes-Pyrénées, entre Guchen et Saint-Lary, deux motards de la gendarmerie ont été apostrophés par des automobilistes : un homme à vélo avait chuté sur la chaussée à l’entrée du village.

Lorsqu’ils sont arrivés à sa hauteur, celui-ci était en arrêt cardio-respiratoire. L’un des militaires a alors commencé à lui faire un massage cardiaque tandis que l’autre assurait leur sécurité sur la route. Ils sont rapidement épaulés par leurs collègues de la brigade de gendarmerie d’Arreau.

L’un des nouveaux arrivés a pris le relais et a poursuivi le massage jusqu’à l’arrivée des secours. Les pompiers et le médecin du SAMU ont rapidement utilisé le défibrillateur pour permettre un retour de la fréquence cardiaque du cycliste.

Ce dernier, une fois stabilisé, a été emmené par l’hélicoptère de la gendarmerie de Tarbes vers l’hôpital. Une intervention possible car tous les militaires « détiennent la formation prévention secours civique de niveau 1 (PSC1) », rappelle la gendarmerie des Hautes-Pyrénées sur sa page Facebook.