Nantes: Leurs salons de massage proposaient aussi des actes sexuels

PROXENETISME Trois femmes seront convoquées devant le tribunal de Nantes, en novembre prochain

J.U.

— 

Illustration: Un massage.
Illustration: Un massage. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Elles ont été présentées au parquet de Nantes, ce mercredi, et seront jugées en novembre prochain. Trois femmes ont été interpellées, lundi, notamment pour proxénétisme aggravé et exécution de travail dissimulé, rapporte la gendarmerie de Rezé. A la tête de deux salons de massage, à Nantes et à Vertou, elles proposaient aux clients « de prolonger leurs massages par des actes sexuels, tout en omettant d’en déclarer les revenus perçus ». Le site Internet de ces trois auto-entrepreneuses, qui mentionnait des prestations « bien être », était hébergé à l’étranger.

Des dizaines d’habitués auditionnés

Plusieurs dizaines d’habitués (auxquels se mêlaient des clients plus classiques) ont été entendus dans le cadre de l’enquête. La majorité ont reconnu les faits, pour lesquels ils déboursaient entre 150 et 500 euros. Certains d’entre eux seront eux aussi convoqués devant la justice.

Les trois femmes ont été placées sous contrôle judiciaire dans l’attente de leur jugement, avec l’interdiction de continuer leurs activités. Un véhicule a par ailleurs été saisi « dans le cadre de la confiscation du patrimoine liée à ce type d’infractions ».