VIDEO. Pas-de-Calais: L’état de santé du jeune footballeur frappé par la foudre évolue favorablement

FAITS DIVERS Victime d’un arrêt cardiaque après avoir été frappé par la foudre sur un terrain, le jeune joueur de foot de Saint-Nicolas-lez-Arras voit son état de santé évoluer favorablement

G.D. avec AFP

— 

Le stade de la Scarpe, à Saint-Nicolas-lez-Arras, dans le Pas-de-Calais.
Le stade de la Scarpe, à Saint-Nicolas-lez-Arras, dans le Pas-de-Calais. — Google Maps

Il a été frappé par la foudre sur un terrain de foot, mardi soir. Le pronostic vital de l’adolescent victime d’un arrêt cardiaque reste « réservé », mais son état évolue « favorablement », a-t-on appris, ce mercredi, d’une source hospitalière.

Un deuxième ado admis au CHRU de Lille, dont l’état avait été jugé moins grave dès sa prise en charge, « reste sous surveillance » mais n’inspire « pas d’inquiétudes », a-t-on ajouté de même source.

Victime d’un arrêt cardiaque

Plusieurs adolescents de 13 à 15 ans, membres d’un club de football local, avaient été surpris, mardi soir, par un violent impact de foudre, aux alentours de 18h30, alors qu’ils s’entraînaient au stade de Saint-Nicolas-lez-Arras, dans le Pas-de-Calais. Ils étaient accompagnés de leur éducateur.

Parmi ces 24 ados, un jeune avait été victime d’un arrêt cardiaque, réanimé par le SAMU d’Arras puis transféré au centre hospitalier régional universitaire (CHRU) de Lille en réanimation pédiatrique, alors qu’un deuxième, « sérieusement blessé », avait été admis aux urgences pédiatriques du même hôpital.

Placés sous surveillance médicale

Huit autres jeunes, ainsi que l’éducateur, avaient été « placés sous surveillance médicale » à l’hôpital d’Arras, alors que 14 autres avaient été vus par des médecins mais considérés comme « hors de danger ».

 

Météo-France avait placé mardi les cinq départements de la région Hauts-de-France en vigilance orange « en raison d’un épisode orageux avec grêle et violentes rafales de vent », à compter de 16 heures et jusqu’à 22 heures.

Cinq personnes toujours hospitalisées après avoir été frappées par la foudre au parc Monceau