Strasbourg: Un enfant et un animateur grièvement blessés en s'électrisant dans une école

FAITS DIVERS L'enfant et l'animateur ont tous les deux été victimes d'un arrêt cardiaque

T.G. et N.W.

— 

Des parents d'élèves devant l'école élémentaire Gustave Doré, à Strasbourg.
Des parents d'élèves devant l'école élémentaire Gustave Doré, à Strasbourg. — T. Gagnepain/20 Minutes

Ambiance lourde ce mercredi matin devant l'école Gustave-Doré à Strasbourg. Les parents d'élèves se succèdent devant une grille fermée. « Vous savez quand ça va rouvrir ? », s'interrogent certains, sans trouver de réponse. Finalement, l'école va pouvoir reprendre vendredi matin. Et ce, « après vérification des installations électriques des bâtiments diligentée par le procureur de Strasbourg », indique à 20 Minutes Françoise Buffet, adjointe à l'éducation.

Les parents étaient encore sous le choc de l'événement de la veille, ce matin. Un grave accident s’est produit mardi, vers 16 heures, dans la cour. Un enfant en classe de CM1 et son animateur ont été victimes d'une électrisation au cours d’un atelier de pyrogravure pendant les activités périscolaires organisées par la ville. L'enfant faisait partie d'un groupe de huit élèves. 

L'école élémentaire Gustave Doré, à Strasbourg.
L'école élémentaire Gustave Doré, à Strasbourg. - T. Gagnepain/20 Minutes

Victimes d’un arrêt cardiaque

C'est en portant secours à l'enfant que l'animateur périscolaire a également été blessé. L’enfant et l’adulte ont tous deux été victimes d’un arrêt cardiaque. « Un parent d’élève infirmier de profession arrivé sur place a procédé à des gestes de réanimation », indique à 20 Minutes Françoise Buffet, adjointe au maire en charge de l’éducation.

Les deux victimes ont ensuite été prises en charge par les secours qui les ont évacuées vers le CHU de Strasbourg-Hautepierre. L’animateur périscolaire « appartient à une association mandatée pour la ville », précise l’élue. L'enfant serait dans le coma, selon nos informations.

La procureure de Strasbourg, Yolande Renzi, s'est rendue à l'école élémentaire ce matin. Les circonstances de cet accident n'ont pas encore été déterminées. Une enquête a été ouverte par le parquet. Les enquêteurs seraient en train de procéder à des auditions. « La ville a remis à la justice les plans des bâtiments de l'école », assure l'adjointe. 

En attendant, l’école a été fermée ce mardi, « pour l'enquête », précise Françoise Buffet. Les élèves ont été accueillis « au collège Sophie-Germain pour les élémentaires » et à « l’école Perey pour les maternelles », précise l’élue. Les parents ont aussi eu la possibilité de garder leurs enfants à la maison.

L'école élémentaire Gustave Doré a été fermée le temps des investigations.
L'école élémentaire Gustave Doré a été fermée le temps des investigations. - T. Gagnepain/20 Minutes

Des parents inquiets 

Certains avaient déjà fait ce choix mercredi. « Des enfants d'élémentaires dans un collège, je ne suis pas pour », assumait une maman en avouant sa « peur » d'une réouverture prochaine. « Franchement, cette situation est stressante ».

« Ils croient vraiment qu'on va remettre nos gamins ? », s'interrogeait une autre mère d'élèves, finalement pas si étonnée d'avoir vu un drame survenir au sein de l'école. Les parents que nous avons rencontré évoquent la vetusté des lieux. « Ce n'est pas pour rien qu'ils construisent actuellement une cantine, j'espère qu'ils s'attaqueront aux deux bâtiment de l'école bientôt, ajoute-t-elle. Ma grande fille est aujourd'hui en seconde mais quand elle était ici, c'était déjà vieillot ». « Ca fait longtemps que je dis qu'ils auraient dû tout raser et tout reconstruire » conclut un autre parent d'élèves.