Des pompiers de la Brigade fluviale le 25 avril 2015 à Butry-sur-Oise  (Illustration)
Des pompiers de la Brigade fluviale le 25 avril 2015 à Butry-sur-Oise (Illustration) — KENZO TRIBOUILLARD AFP

FAITS DIVERS

Bas-Rhin: Les recherches ont repris pour retrouver la fillette de 4 ans disparue dans l'accident sur le Rhin

Trois personnes sont mortes et une fillette de 4 ans a disparu dans le chavirement d’un bateau pneumatique sur le Rhin, à Gerstheim, au sud de Strasbourg, selon un dernier bilan

  • Les recherches ont repris dès 9 heures ce matin pour tenter de retrouver la fillette disparue jeudi dans le chavirement d’un bateau pneumatique, à Gerstheim, dans le Bas-Rhin.
  • La fillette de 4 ans venait d’Allemagne en visite pour passer la journée près du fleuve avec le groupe.
  • « Il y a peu d’espoir de le retrouver vivante », selon la maire de Gerstheim, Laurence Muller-Bronn.

EDIT: Les recherches pour retrouver la fillette disparue sur le Rhin sont interrompues ce vendredi soir. Elles reprendront samedi matin « dès 9h », indique la préfecture à « 20 Minutes ». 

Les recherches ont repris dès 9 heures ce matin pour tenter de retrouver la fillette disparue jeudi dans le chavirement d’un canot pneumatique sur le Rhin à Gerstheim, au sud de Strasbourg, dans le Bas-Rhin.

La fillette de 4 ans faisait partie d’un groupe de sept personnes de nationalité allemande et roumaine, habitant à Freundenstadt et Wolfach dans le Bade-Wurtemberg, qui avait décidé de passer la journée au bord du fleuve. Elle est tombée du bateau pneumatique, sur lequel elle avait embarqué comme trois autres occupants, sans gilet de sauvetage, ni bouée.

Pas là par hasard ?

« Malheureusement, à ce stade, il y a très peu d’espoirs de la retrouver vivante », confie à 20 Minutes la maire de Gerstheim, Laurence Muller-Bronn. C’est dramatique, c’est la première fois que cela arrive sur notre commune », précise-t-elle.

Les trois autres occupants ont perdu la vie dans cet accident. Parmi elles, une fillette de 6 ans, repêchée mais décédée à l’hôpital, un homme de 29 ans et un jeune homme qui a tenté de leur porter secours. Pour la maire, il s’agissait de personnes qui connaissaient le coin : « On ne vient pas sur cette zone par hasard. En général, il s’agit de pêcheurs allemands. Ils achètent leur permis de pêche en France car il coûte moins cher ».

« C’est un accident fatal », explique à 20 Minutes le président du Service de secours du Bas Rhin (Sdis 67), Thierry Carbiener. « Les sapeurs-pompiers se sont rendus sur zone dès que l’alerte a été donnée mais ce type d’évènement reste très rare. Heureusement, la plupart des gens qui vont près de ce barrage sont informés des risques encourus », précise-t-il.

Ni bouées, ni gilets de sauvetage

Avant de pique-niquer, les deux jeunes hommes du groupe ont embarqué avec les deux fillettes sur un canot pneumatique qu’ils avaient amené depuis la rive française. Le bateau a été emporté par le courant puissant et a chaviré. « Ils n’avaient ni bouées, ni gilets de sauvetage », déplore l’élue.

Comment les victimes ont-elles pu chavirer ? « Le Rhin est très trompeur, avance la maire de Gerstheim. Son débit à l’air calme mais il est très puissant ». L'élue précise que des panneaux de danger sont installés sur la zone pour mettre en garde les promeneurs. 

« Pour l'heure, tous nos efforts se portent sur la recherche de cette petite fille de 4 ans, indique de son côté Yves Seguy, secrétaire général de la préfecture du Bas-Rhin. Mais pour le moment, les investigations menées conjointement par les forces de l'ordre françaises et allemandes sont infructueuses ». C’est la compagnie de brigade de gendarmerie fluviale franco-allemande qui est chargée de l’enquête et mène les recherches dans le fleuve et aux alentours.